Depuis le 2 octobre, Anouk Dupin et Pierre-Elie Dubois sont partis depuis Cieux, village de Haute-Vienne, pour découvrir la France en stop sans dépenser un centime.

Leur objectif est avant tout de s'enrichir des rencontres et du partage de leurs aventures.  Ils prennent leur temps, ont déjà parcouru 8500 kilomètres,  60 départements et 9 régions dans 330 voitures, en 100 jours et pensent ne revenir qu'en juin.

Chaque fois, ils se laissent porter par les voitures (ils ne déterminent pas d'itinéraire au départ) qui veulent bien s'arrêter et dorment chez l'habitant-e tous les soirs en ne sautant quasiment aucun repas. Et pour la journée, ils demandent aux commerces s'ils peuvent récupérer des invendus. Parfois, on leur donne tant qu'ils ont suffisamment de quoi contribuer au repas du soir avec leurs hôtes. 

Nous avons laissé notre tente il y a quelques semaines

"Nous avons tellement confiance dans les gens sur le fait qu'on dormira le soir au chaud, que nous avons laissé la tente il y a quelques semaines. C'est un acte fort, mais comme il fait froid, nous sommes très motivés pour trouver un hébergement", témoigne le couple.
Le premier soir sans tente, ils s'en souviennent car ça démarrait un peu mal. Après 700 kilomètres de stop dans la journée, ils arrivent à 22 h le soir dans un village de l'Aude... Peu de personnes, ils se demandent s'ils n'allaient pas repartir... "Nous sommes à ce moment sortis de notre zone de confort et nous avons demandé à une dame dans la rue si elle connaissait du monde pour nous héberger... Et elle nous a tout de suite invités à dormir chez elle. C'était un moment magique." 

Durant leur périple, ils empêcheront des déménageurs de se perdre en Bretagne, aideront des hôtes dans la restauration de leur maison, joueront à Mario Kart avec d'anciennes consoles chez un étudiant en Nouvelle Aquitaine, rencontreront un homme au parcours chaotique qui les prend sous son aile... Ils s'installent aussi sur les aires d'autoroutes, ce qui leur permet de croiser pas mal de monde et de faire de longs trajets avec les mêmes personnes et d'avoir le temps de discuter...

Le 23 décembre néanmoins ce sont pas moins de 13 voitures qui les font voyager : une jeune Raveuse, un chasseur, un militaire, un passionné du bitcoin, un Belge dépressif, le prêtre d’Argelès-sur-Mer, un couple adorable, et au total 13 voitures. Une famille leur prête aussi leur maison, le temps des fêtes...
"Ces rencontres, c'est ce qui marque notre voyage. Ces gens qui nous invitent chez eux, ces personnes avec qui l'on partage un instant, une  heure, dans leur voiture, et d'autres qui nous donnent un truc à manger dans un magasin..."

Tous ces moments sont partagés sur leur blog et leur page facebook, et aussi auprès des enfants de trois classes, grâce à l'association L'enfant@l'hôpital, à qui ils écrivent un article chaque vendredi "et qui nous posent plein de questions !"

Découvrez leur étonnant carnet de voyage sur leur blog et leur page Facebook et prenez une vraie bouffée d'énergies positives !

Galerie photo
Vous aimerez aussi...