Cette ville nouvelle de 13 400 habitants, créée dans les années 70, est en train de devenir un bouillon de culture de la bio. Sur un site où est captée l’eau potable destinée aux 2/3 des habitants de l’agglomération Seine-Eure, les acteurs régionaux de la bio et de l’environnement s’installeront prochainement.

À proximité, 110 hectares, acquis en 2009 par l’agglomération dans le périmètre de protection des captages, sont déjà convertis au bio. Neuf agriculteurs y cultivent céréales et légumes, accompagnés durant leur conversion par des groupements d’agriculteurs biologiques régionaux. Le pôle accueillera dans quelques mois une plateforme logistique de stockage des productions bios, un point de vente de ces légumes, ainsi qu’une légumerie-conserverie.

D’autres initiatives conduites sur le site seront reconnaissables par la marque Les Hauts Prés©. Par exemple : des activités d’éducation au goût et à l’environnement, la réhabilitation d’une zone humide, un partenariat avec le golf voisin pour qu’il adopte des techniques alternatives d’entretien, l’installation d’un apiculteur, etc. Au total, une petite cinquantaine de personnes travaillera sur le site.

Galerie photo
Vous aimerez aussi...