Dans le Morvan, il pleut souvent. Une corde à linge traverse l’atelier de Vincent Pêcheux. Pas de vêtements suspendus ce jour-là, mais une large feuille de papier incrustée de fragments de fougères, d’orties et de graines. Il y a de la matière, de l’épaisseur. Par la fenêtre, l’éclaircie qui suit l’averse lui donne des reflets changeants. Les papiers de Vincent sont utilitaires, mais chaque pièce tient de l’oeuvre d’art. Ses feuilles séduisent les encadreurs, les graveurs, les designers, les calligraphes et tous les amateurs de belle correspondance. Pour eux, il incorpore à ses papiers à lettre des graines de laitue, de lin bleu et d’oeillets d’Inde. Il n’y a qu’à placer la feuille en terre et l’arroser pour faire pousser des plantes ! Une idée ludique et poétique qui colle bien à la personnalité de son auteur. C’est en l’an 2000 en Bretagne que Vincent, alors ouvrier agricole, découvre dans un livre la technique de fabrication du papier artisanal (voir encadré).

 

« Il suffit de faire tremper des vieux papiers dans l’eau pour créer une pâte, puis la tamiser sur une forme, la presser et la sécher. J’ai appris seul dans ma cuisine avec une bassine, un tamis et un vieux mixer qui a fini par rendre l’âme ! Ma compagne Valérie s’est également prise au jeu », se souvient-il.

 

Trouver l'événement: 
71550 Anost
Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...