Moins de surface… plus de légumes
Il ne s'agit pas d'un potager miniaturisé ou simplifié, mais bien d'un potager dont le but est de récolter sur le minimum de surface la plus grande diversité de légumes. C'est l'Américain Mel Bartholomew qui a développé cette méthode de culture dans les années 1980, en élaborant des potagers regroupant seize carrés de 30 cm par 30 cm. Au début des années 2000, Anne-Marie Nageleisen, jardinière, s'est inspirée de cette méthode pour cultiver ses légumes. « J'ai fait beaucoup d'erreurs, comme trop serrer les cultures, les disposer de manière aléatoire, etc. Mais j'ai cherché à comprendre, à améliorer mes pratiques car j'ai vite perçu les intérêts de cet agencement en carrés. » Au fil de ses expériences, elle a donc décidé d'agrandir les carrés pour que les plants ne soient pas trop serrés et génèrent une meilleure production. Anne-Marie propose donc de créer des petits potagers constitués de neuf carrés de 40 cm sur 40 cm, soit au final, un potager de 1,20 mètre sur 1,20.

Beaucoup d’atouts
Il s'adapte aux petites surfaces, dans des petits jardins, sur une terrasse ou un balcon. Comme les cultures sont rapprochées, les travaux d'entretien sont réduits, notamment le désherbage et le binage.

 

 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...