En bref
Parce que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas, le Syndicat des déchets du Centre Yonne (136 communes, 150 000 habitants) s’est engagé, fin 2011, avec l’Ademe, dans un programme local visant à réduire les déchets de 7% d’ici à 2016. Autour de trois thématiques – jardiner au naturel, lutter contre le gaspillage, prolonger la durée de vie des objets – plusieurs actions ont été menées.
Contenu abonné
Village à vivre
La commune des Voivres s’est distinguée depuis 1989 par l’accueil de nouveaux habitants et le développement d’activités nouvelles. Aujourd’hui, elle parie sur une ressource jusque-là peu valorisée : le hêtre, arbre emblématique des forêts du Pays d’Épinal. Son maire, Michel Fournier, en est la cheville ouvrière, en lien étroit avec de nombreux partenaires.
Contenu abonné
Territoires à vivre
Près de 12600 emplois répartis sur l’ensemble de son territoire, c’est ce que pèse la filière équine en Basse-Normandie. La région accueille cette année les Jeux équestres mondiaux et souhaite profiter de l’événement pour valoriser une filière source d’emplois et d’innovations, tout en mettant en lumière les nouveaux usages du cheval.
Enquêtes
Le label des Bistrots de Pays fête ses 20 ans cette année. Acteurs du regain de certains territoires ruraux, ces établissements sont un exemple à étudier pour tous ceux – élus, acteurs locaux, habitants… – qui souhaitent dynamiser leur village. Voici quelques pistes pour que vive le bistrot du village!
Contenu abonné
Village à vivre
À Biarne, l’ancienne école est un lieu ouvert à tout et à tous. Elle est occupée par le premier Fab Lab rural de France, un atelier de fabrication de l’ère numérique. Pour les bénévoles qui l’animent, ce n’est ni plus ni moins que la version contemporaine de l’atelier du maréchal-ferrant du village, où chacun pouvait venir réparer un outil en même temps qu’il échangeait avec ses voisins.
Territoires à vivre
«Biovallée», c’est le nom du projet qui doit faire de la vallée de la Drôme un éco-territoire. L’ambition est d’associer tous les acteurs locaux autour de la marque éponyme, que chacun peut s’approprier et faire évoluer. Élus, chefs d’entreprise, artisans, agriculteurs, artistes et habitants ont décidé de jouer le jeu.
Contenu abonné

Pages