Un livre

Lombricompost pour tous, Jean-Paul Collaert, Ed de Terran, 15 €.

Il y a cinq ans, Village a changé ma vie. J’étais tranquille sans chien ni chat quand la rédaction m’a demandé de vivre avec des bêtes. Des centaines de bêtes ! Des petits vers de compost (du type Eisenia) pour lesquels j’ai dû construire une maison. Autrement dit une vermicaisse, appelée aussi lombricomposteur (voir plan dans le Village n° 102). Pour la nourriture, pas de note de frais, mes épluchures suffiraient. Restait à gérer les caprices de mes hôtes, parfois tentés de s’échapper, et à en saisir la raison. Emplacement, nourrissage, température, humidité, tout compte chez ces petits êtres vivants qui depuis me délestent du tiers de mes ordures et produisent un compost pour mes plantes. En respectant quelques principes de base, composter en intérieur devient vite un jeu d’enfant. 

Réservé aux abonnés
Galerie photo
Vous aimerez aussi...