L’allélopathie ?

C’est l’ensemble des effets positifs ou négatifs que les plantes exercent l’une sur l’autre.

Qu’est-ce qu’une plante compagne ?

« Chaque plante a une personnalité physique et chimique qui conditionne ses rapports avec les autres plantes. C’est l’équivalent des rapports de sympathie et d’antipathie entre les êtres humains, explique Jean-Paul Thorez. Les substances chimiques émises par les plantes qui conviennent ou pas aux autres, définissent les possibilités de voisinage.»

Associer des plantes pour… optimiser l’espace

L’association d’une plante à la croissance rapide à une plante à la croissance lente permet de mieux exploiter le terrain. Par exemple, pour meubler les espaces entre les choux qui poussent lentement, il est intéressant de planter des laitues qui se développent très vite. Cela permet de récolter plus, d’optimiser l’espace, mais aussi de limiter les mauvaises herbes.

 

Photo :  © Jean-Paul Thorez
Réservé aux abonnés
Galerie photo
Vous aimerez aussi...