On le sait peu mais, dans les années 60, le Quercy comptait plus de 200 producteurs de lavande et douze distilleries. Cette ancienne province, toute de plateaux calcaires et de vallées, qui englobe aujourd’hui le Lot (plus la moitié nord du Tarn-et-Garonne et quelques communes d’Aveyron, de Corrèze et de Dordogne) assurait 10 % de la production nationale d’huile essentielle. Au début des années 1970, cette culture a fini par péricliter, notamment en raison de l’apparition des parfums de synthèse.
Une trentaine d’années plus tard, Rachel et Jean-Marc Soulayres réfléchissent à l’évolution de leur exploitation agricole, la Ferme des Alix, à Rocamadour. Rachel fait des recherches sur le patrimoine local quand elle tombe, un peu surprise, sur la lavande. 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...