Par tous les temps

En hiver, l’isolation lutte contre le froid. En été, elle évite le recours à la climatisation, polluante et énergivore. Elle protège également contre le bruit. Le liège, la laine de bois et certains panneaux de ouate de cellulose sont de très bons isolants phoniques.

«​ Dans une maison bien isolée, le chauffage ne devrait plus constituer qu’un appoint, estime Samuel Courgey, consultant et formateur en habitat écologique. Quand on fait construire aujourd’hui, un simple poêle à bois suffit à chauffer toute la maison si l’on soigne l’enveloppe. Dans une habitation ancienne, c’est évidemment plus difficile. Mais on a souvent meilleur compte d’investir dans l’isolation plutôt que dans le chauffage. » Mieux vaut donc se renseigner sur les performances thermiques de son habitat avant de craquer pour une chaudière à granulés ou un plancher solaire onéreux. Si votre maison se révèle une véritable passoire, vous chaufferez autant l’extérieur que l’intérieur ! Demandez conseil auprès des Espaces info énergie, présents dans chaque département. « On reçoit encore des visiteurs qui veulent passer au chauffage au bois sans savoir si c’est adapté à leur logement et à leur mode de vie. J’ai dissuadé récemment un couple de personnes âgées d’acheter un poêle à granulés. Ils ne pouvaient pas porter les sacs pour le charger ! Mais globalement, le public est mieux informé, plus responsabilisé. Et l’isolation est devenue une vraie préoccupation, confortée par la crise », témoigne Stéphanie Le Gall, conseillère à l’Agence locale de l’énergie du centre ouest Bretagne, à Carhaix. 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire