" La nuit dernière, je me suis installé à la lisière d'un bois et d'un marais pour écouter les rapaces nocturnes. J'ai d'abord capté les chuintements d'une chouette effraie, puis les hou-hou d'une hulotte et enfin l'aboiement d'une chevêche. C'était magique d'entendre ces oi-seaux habiter l'obscurité de leurs cris, témoigne Hugo Pontalier, chargé de programme Rapaces à la LPO (Ligue de protection des oiseaux) à Rochefort (Charente-Maritime). J'ai aussi remarqué deux hiboux moyen-ducs posés juste au-dessus de moi ! »

© Richard Holding

Réservé aux abonnés
Galerie photo
Vous aimerez aussi...