À Loos-en-Gohelle, 7 000 âmes, en périphérie de Lens, la participation fait partie de l’ADN. Une charte du cadre de vie a été rédigée en 2000 entre élus et habitants suite à l’élection du maire écologiste Jean-Francois Caron. Une façon de tourner la page de la fin de l’exploitation minière et du désarroi qui l’accompagna. Pendant sa première mandature 200 réunions publiques ont été organisées soit à chaque fois que le besoin s’en est fait sentir pour régler un problème. Et au-delà des mots échangés, c’est un nombre incroyables de projets communs entre élus et société civile qui ont vu le jour: réalisation d’un skate parc avec les jeunes, mise en place du zéro phyto, développement du photovoltaïque, et de l’agriculture bio… Au village, chaque citoyen est reconnu pour sa capacité d’expertise !

 

Vous aimerez aussi...