À l’Estréchure, dans le Gard, une Association pour le maintien de l’agriculture paysanne (Amap) peu commune a vu le jour : l’Amap tinctoriales des Cévennes.

Elle vise à promouvoir la vente et l’échange de plantes aux propriétés tinctoriales et de graines produites sur le territoire, tout en mettant en réseau ses producteurs qui pourront bénéficier de formations, partager leur savoir-faire et participer à des manifestations.

Une quarantaine de consommateurs a déjà manifesté son intérêt. Des producteurs membres fondateurs de l’Amap viennent de démarrer les cultures.

Parmi eux, Cécilia Walden Gautier produit du cosmos et va se lancer dans le pastel ; Line Ghenzi cultive le safran et se penche sur les possibilités de l’écorce et de la poudre de châtaigner ; tandis que Cécile Vigny collecte du millepertuis sauvage, du brou de noix, des champignons, lichens et bientôt de la bruyère sauvage.

Producteurs récoltants des Cévennes et consommateurs sont invités à rejoindre le projet.

 

Amap tinctoriales des Cévennes sur Facebook.
Galerie photo
Vous aimerez aussi...