Parfois, il est de petites actions, en apparence insignifiantes, qui marquent le début de grandes aventures. À Luc-sur-Aude, village occitan lové dans un paysage digne de la Toscane, l’installation de deux thermostats a lancé une succession d’initiatives remarquables menant vers l’autonomie énergétique. « C’était en 2009 et, à l’occasion d’un diagnostic énergétique, nous nous sommes rendus compte que nous gaspillions beaucoup d’énergie, notamment à l’école où il n’y avait pas de régulation pour le chauffage », se souvient le maire Jean-Claude Pons, qui débutait alors son premier mandat. 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...