1500 km

Parti des Ardennes le 11 mai 2015, Mathieu Mouillet achèvera son périple en mai 2016, en plein coeur du Pays basque. En tout, il aura parcouru 1 500 kilomètres et traversé 18 départements. Fin novembre, il devrait se trouver entre l’Allier et la Creuse.

« Le touriste le plus lent de France »

 

Peut-on faire un voyage exotique en France ? J’ai voulu tenter l’expérience. En choisissant pour terrain de jeu les endroits les plus isolés. Les géographes appellent cette bande de terre qui s’étire des Ardennes au Pays Basque « la diagonale du vide ». Pendant une année, je veux être le touriste le plus lent de France. À pied, remonter lentement les courbes des fleuves. Dormir dans les bois en compagnie des biches et des sangliers. Sentir les odeurs des forêts balayées par l’orage.

 

Traverser quelques déserts d’homme pour mieux rencontrer ceux qui restent et qui se passionnent pour ces territoires où, paraît-il, il n’y a rien à voir.

J’ai découvert à leur contact les forteresses légendaires ardennaises, écouté chanter une estafette dans la Meuse, visité le paradis en Haute- Marne. Je suis devenu pèlerin dans l’Aube, descendu au XIIe siècle dans les caves de l’Yonne, j’ai fréquenté les cabinets de poésie générale de la Nièvre… La France est un magnifique terrain de jeu. Le plus beau ? Il me reste six mois pour m’en assurer.

 

A suivre sur le blog de Mathieu

 

 

Depuis la terrasse de l’abbaye de Vézelay, le Morvan se réveille sous la brume matinale. Le printemps et l’été sont derrière moi. Les paysages plats de l’est laissent place aux premiers reliefs de la traversée. Le soleil se lève sur un nouveau chapitre du voyage.

 

 

Au lendemain d’une nuit orageuse passée dans la forêt ardennaise, une limace s’essuie sur mes chaussures. Me faire doubler par une limace ! Pour être le touriste le plus lent de France, je suis bien parti.

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...