La chance du bocage Bourbonnais est d’avoir conservé quelques bourgs vivants. Bourbon-l’Archambault en est un. Petite ville thermale, chargée du souvenir d’une lignée de rois de France, irriguée par de nombreuses associations, une école Steiner, un tissu de producteurs bio, des créateurs en tout genre, Bourbon n’est pas un désert. David et sa compagne, saisissant l’occasion de faire revivre une maison familiale ont choisi cette commune pour changer de vie. Si Anaïs, professeur des écoles, trouve une mutation à une quarantaine de kilomètres de là, David, éducateur spécialisé, après de multiples expériences professionnelles, décide de vivre sa passion pour le livre.
Contrainte choisie, le couple ne voulait pas de seconde voiture. David se dit que le bocage, certes vallonné, reste accessible à un vélo même très chargé, dès lors qu’il dispose d’une assistance électrique. Il commence par se former quelques semaines à Montreuil (Seine-Saint-Denis), à l’Institut national de formation des libraires, en suivant un module pour les créateurs/repreneurs, puis il découvre la librairie nantaise Suc et Chou, où il effectue un stage de six semaines. Toujours à Nantes, David prend contact avec le réseau Les boîtes à vélo, un collectif pour ceux qui souhaitent travailler avec les vélos. Le triporteur sur mesure est commandé. Pour se lancer, le futur libraire a recours à une opération de financement participatif. Il récolte 4 500 € auprès de la plateforme Zeste.com (La Nef). Le vélo en vaut le double. Il prépare le terrain en communiquant un mois durant dans le bocage. à Bourbon, la clientèle attend, avec un capital sympathie, celui qui va physiquement amener le livre 
au marché.
120 kg le vélo, 80 kilos de bouquins, et le poids du pilote, faut pédaler… Et cela fonctionne dès l’ouverture en mars 2017. David propose près de 600 références, répond aux commandes, fait ses deux marchés par semaine et participe à des évènements comme les marchés de Noël, une opération de ferme en ferme… Pour se verser un salaire il doit être inventif et chercher des prestations complémentaires. Mais à 40 ans, ce libraire qui rend service et travaille à vélo s’épanouit en milieu rural.

Un site à contruire

Un coup de main pour construire son site Internet et réfléchir à la communication de son entreprise serait le bienvenu. David recherche aussi un camion-hayon à partager pour se projeter hors du bocage.

Contacts

David Blouët
Tél. : 06 68 12 83 39 
Mél : david.blouet@gmail.com 
facebook@libricyclette

Vous aimerez aussi...