Quand elle n'est pas en fleur, il faut reconnaître que la mauve sylvestre n'attire guère le regard. Cette plante buissonnante dégingandée qui s'invite le long des sentiers a tout de la « mauvaise herbe » qu'on délaisse. Erreur. Feuilles et fleurs possèdent bien des propriétés. Sa longévité est remarquable. Dans les régions où les hivers sont doux, elle est disponible presque toute l'année.

La reconnaître

Pour une première identification, fiez-vous à la fleur, très élégante, constituée de cinq grands pétales mauves veinés de pourpre, qui lui ont donné son nom. Ils forment une sorte d'entonnoir évasé au centre duquel se dresse une colonne avec de nombreuses étamines. Sous la corolle, le calice présente deux étages, très caractéristiques. La plante fleurit de juin à octobre. Les feuilles, vert foncé, rappellent un peu celles du lierre. Elles sont crénelées et divisées en 3 à 5 lobes. Elles poussent sur des tiges rameuses qui prennent rapidement de la hauteur, jusqu'à plus d'un mètre.

Où la trouver ?

Cette vivace très robuste est présente sur tout le territoire, avec une prédominance pour la moitié sud de la France. La mauve pousse volontiers dans les jardins, les bords de chemin, les talus, les friches et même les pâtures. Elle apprécie le soleil et la mi-ombre. Elle est suffisamment rustique pour affronter la sécheresse de l'été et même le froid de l'hiver, s'il n'est pas trop vif. Les feuilles se cueillent de l'automne au printemps, car il y a des repousses régulières. Mais elles sont facilement atteintes par la rouille. Dans ce cas, abstenez-vous. Ne cueillez pas non plus les fleurs quand les feuilles sont rouillées.

Propriétés médicinales

La mauve fait partie de la pharmacopée populaire depuis les temps anciens. Elle est riche en vitamine A, en calcium, en fer et en mucilages, ce qui la rend laxative. Pour combattre la constipation, laissez infuser pendant 30 minutes 2 ou 3 cuillères à soupe de fleurs séchées dans 1 l d'eau chaude mais non bouillante. Buvez 2 à 4 tasses par jour. La mauve est également adoucissante et désinfectante. Contre la toux, les affections respiratoires et les irritations intestinales, prévoyez 2 cuillères à soupe d'un mélange de fleurs et de feuilles pour 1 l d'eau. Buvez 1 à 3 tasses par jour. Les décoctions servent aussi en bains de bouche et gargarismes, ainsi qu'en lotions nettoyantes et apaisantes à appliquer sur des peaux irritées, sèches, qui démangent. Elles lavent aussi les petites plaies.

 

À table !
En salade. Les fleurs sont comestibles et possèdent une saveur douce. Très esthétiques, elles transforment une simple salade verte en plat de fête !

En soupe (recette égyptienne)

Pour 4 pers, 500 g de jeunes feuilles de mauve, 1l de bouillon de poulet, 2 gousses d'ail, huile olive, coriandre moulue, poivre, sel.

1/ Ôtez les pétioles des feuilles, lavez-les abondamment, séchez-les et hachez-les menu. Faîtes cuire les feuilles hachées pendant 10 min dans le bouillon de poulet.

2/ Dans une poêle, faîtes revenir l'ail écrasé à l'huile d'olive jusqu'à ce qu'il brunisse légèrement. Ajoutez de la coriandre, du sel, du poivre. Mixez pour en faire une purée.

3/ Ajoutez cette purée d'ail à la soupe, couvrez et laissez cuire 3 minutes en remuant de temps en temps.

Mauve sylvestre

Nom latin : Malva sylvestris

Famille : Malvaceae

Aller plus loin

Le chemin des herbes, de Thierry Thévenin, Cédric Perraudeau et Jacky Jousson, Ed. Ulmer, 2019,  360 p.,  30 €

Vous aimerez aussi...