Thomas Lecureux n’aime pas tellement faire ses courses en supermarché. Trop de conservateurs et de E machin chose dans les aliments transformés. Même ceux censés faire du bien, il s’en méfie. Il a travaillé durant neuf mois pour une entreprise française, leader mondial des extraits de plantes, fabricant de compléments alimentaires. Le jeune ingénieur agronome a vu l’envers du décor.
En 2015, il revient aux sources, la vallée de la Bresle, frontière naturelle entre la Normandie et la Picardie. Son métier ? Il le crée, « producteur de plantes ». Pas d’orge ni de blé mais des plantes aromatiques et médicinales.

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...