Sur la table de la cuisine, la pile de magazines impressionne. « Je lis Village depuis le numéro 1. Découvrir les parcours des uns et des autres m'a beaucoup influancé. J'ai compris que tout était possible quand on suivait ses envies », témoigne Christian Foilleret. Son parcours pourrait bien à son tour inspirer d'autres lecteurs. Touche-à-tout, l'homme est devenu agriculteur sur le tard, à 52 ans. Il en a 59 aujourd'hui. Quand on lui demande son métier, il hésite encore un peu. « En ce moment, je suis producteur de cornichons. J'ai planté 900 pieds cette année. Des cornichons fermiers français bio, il n'y en a pas beaucoup. Tout vient d'Asie ! La demande locale est forte. D'ailleurs, je n'ai plus un pot à vous offrir… » 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...