Philippe Gibert a une curieuse façon de regarder la télévision. Il passe plus de temps derrière que devant l’écran! Dans son garage transformé en atelier, dans les Monts du Lyonnais, les images tournent en boucle. C’est bon signe. Ce matin encore, tous les écrans étaient noirs. « Celui-ci avait émis un gros “clac” avant de tomber en panne », explique-t-il en désignant un plasma de 160 cm. « Le revendeur demandait 500 euros et plusieurs jours d’immobilisation pour le réparer. En une heure, j’ai changé deux transistors et un fusible. Le client en a eu pour 140 euros. » C’est en 2008, suite à un licenciement, que cet ancien technicien spécialisé dans la réparation de télévisions pour les grandes enseignes est devenu artisan. Depuis, sa Clinique de l’écran plat ne désemplit pas.

 

 

Trouver l'événement: 
Le haut de Lafey
69610 Saint Genis l'Argentière
Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...