« A la croisée des chemins », c’était le titre de mon premier édito, il y a… 25 ans ! Aujourd’hui, effectivement, Village est à la croisée  des chemins, ceux entre les différents métiers – de l’agriculteur à l’artisan, de l’artiste au cadre auto-entrepreneur –, entre les différents réseaux nationaux, entre villes et campagnes. Pourtant tant de passerelles nous semblent à construire.
La semaine dernière j’animais une rencontre régionale des Bistrots de pays. La volonté des restaurateurs de se fournir le plus possible en produits locaux était indéniable mais il ne leur est pas toujours facile de trouver le temps pour aller chez un producteur chercher trois kilos de carottes ou quelques poignées d’herbes aromatiques.
Le lendemain, j’animais les rencontres nationales du réseau Accueil paysan. Là encore certains professionnels de l’agritourisme complèteraient bien leur gamme avec des produits d’agriculteurs du secteur ou vendraient bien leur production à l’auberge du coin. Mais prendre son véhicule pour livrer quelques fromages ou légumes n’est pas simple quand on est déjà affairé à tant de tâches. 
Le surlendemain lors d’un colloque sur l’approvisionnement en restauration collective, un maraicher déplorait la difficulté de livrer les écoles primaires qui n’ont besoin que de quelques salades alors qu’il est déjà débordé sur son exploitation. Livrer en Amap (1) s’avère plus simple et plus rentable. 
Dans chacun des cas, le besoin d’un service logistique de stockage et de transport de produits fermiers à l’échelon territorial se fait cruellement sentir. à quand  une rencontre multi-acteurs pour concrètement mettre en place un tel service qui pourrait être pourvoyeur d’emploi ? Qui lance le tour de table : le Département, la Région, la chambre d’agriculture, un autre opérateur ? Repenser les logiques d’approvisionnement non plus par filière mais au sein d’un territoire limitera le transport, permettra des économies d’échelles, initiera des liens entre des acteurs d’un même bassin de vie et renforcera la consommation de produits de qualité, ceux que cultive ou fabrique son voisin ! 

Saint-Paul, le 28 janvier 2018

(1) Association pour le maintien d’une agriculture paysanne. 

Vous aimerez aussi...