Le concept a été développé par l’association RuraliTIC, en référence amusée aux smart cities, ces villes intelligentes qui améliorent la qualité de vie des citadins (infrastructures, e-services et e-administrations), à l’aide des nouvelles technologies. Version campagne, cela donne le smart village dont Bras-sur-Meuse est un parfait exemple. « C’est une triple transition numérique, écologique et sociétale nécessitant d’associer la population et la gouvernance  (conseil municipal) », explique Sébastien Côte, président de RuraliTIC. Exactement ce qu’a fait ce village de 705 habitants situé à 7 kilomètres de Verdun, a priori peu prédestiné...

 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...