« Lorsque nous voyageons, nous apprenons plein de choses et, au retour, nous avons envie de transmettre. Nos carnets de voyage sont là pour ça, sinon ça ne sert à rien. L’important est d’embarquer le lecteur…» Samuel Chardon et Céline sont ce que l’on pourrait appeler des grands voyageurs. S’ils n’ont pas encore parcouru tous les pays de la planète, ils commencent à se sentir à l’aise aussi bien en Afrique, en Asie qu’en Amérique du Sud dont, justement, ils sont revenus au printemps.

« De toutes les façons, nous avons envie d’aller partout. Au contraire, nous voyageons lentement. Le but n’est pas de « faire » un pays », souligne Samuel.

 

Autrement dit, l’objectif n’est pas d’aligner des visas sur leurs passeports. S’ils ne sont pas des voyageurs comme les autres, c’est pour deux raisons principales. D’abord, ils partent pour une longue durée, trois mois minimum, avec leurs enfants dont ils prennent en main la scolarité. Ensuite, chaque voyage se traduit, quelques mois après le retour, par un carnet de voyage qu’ils éditent, distribuent et vendent eux-mêmes… C’est même leur profession !
 

Trouver l'événement: 
63600 Ambert
Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...