Terre de « potians » depuis l’an mille, la petite commune de 1 500 habitants a découvert l’importance de son patrimoine récemment, à l’occasion de fouilles : son sous-sol est truffé de vestiges, amas de tessons, fosses d’argile ou anciens fours. Une mine d’or pour les archéologues !
La production de pots, bols et écuelles, utilisés au Moyen Âge dans toute la Bretagne et jusqu’à Terre Neuve, s’est prolongée jusqu’en 1930. Puis Saint-Jean a acquis une nouvelle renommée de 1947 à 1989 grâce à sa manufacture de faïences, façonnées et décorées à la main par une centaine d’ouvriers. À la fermeture de cet atelier, la transmission du savoir-faire s’est brutalement interrompue. 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...