Une histoire de points

Halte aux idées reçues. Le nombre de points sur son dos n’a rien à voir avec son âge. Il diffère selon l’espèce, tout comme la couleur. La plus connue est la coccinelle à sept points qui mesure de six à huit millimètres. De couleur rouge, on la trouve surtout dans l’herbe et sur les cultures basses. La coccinelle à deux points est plus active dans les arbres fruitiers, comme la petite noire qui ne mesure que 1,5 millimètre. La jaune à quatorze points apprécie le potager. Celle à vingt-deux points consomme les moisissures des plantes. Leurs couleurs vives mettent en garde les oiseaux contre leur goût désagréable. Pour se protéger, les coccinelles émettent un liquide odorant amer, qui était utilisé autrefois pour calmer les rages de dents. Dotées de solides mandibules, elles sont de redoutables prédateurs pour les pucerons, mais certaines apprécient également les acariens et les cochenilles.

 

 

 

 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...