Dans le champ qui surplombe les marais de Brière, en Loire-Atlantique, Jacques Cochy observe son troupeau d'un œil exercé. Vingt-cinq vaches nourries à l'herbe font vivre la ferme du Bois Joubert située en réserve naturelle. D'un pas nonchalant, Thalie, la star du troupeau, s'approche. Taille modeste, yeux vifs, cornes élégantes et robe lustrée : cette jolie petite vache incarne bien la bretonne pie noir, race rustique généreuse dont le lait exceptionnel donna jadis à la Bretagne sa réputation 100 % pur beurre ! « Dans les fermes, le lait servait à faire du beurre, de la crème et du lait ribot que l'on mangeait avec des galettes », explique Jacques Cochy. Il y avait aussi une autre spécialité : le gros lait. « C'était un produit domestique consommé en sud Finistère et très peu commercialisé. Des crêperies le servaient à la bolée avec des crêpes douces. »

 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...