On  remarque surtout la bourrache en été lorsqu'elle fleurit le long des chemins. Ses fleurs étoilées bleu azur sont disposées en grappes sur une tige couverte de petits poils blancs. Croquez-en une. Son goût oscille entre le concombre et l'huître. C'est certainement l'une des fleurs comestibles les plus savoureuses.

Où la trouver ?

Originaire d'Asie mineure, la bourrache fut importée en Europe au Moyen-Âge. Elle a longtemps égayé les potagers avant de tomber un peu dans l'oubli. On la trouve dans les vieux jardins, au bord des sentiers ou dans les champs proches des terres cultivées. Elle s'est très bien adaptée à notre climat tempéré.

Sachez la reconnaître

Cette vivace possède une tige épaisse, rameuse et velue de 30 à 80 cm. Au printemps, les jeunes feuilles ovales couleur vert de gris sont hérissées de poils doux qui deviennent piquants par la suite. Elles sentent le concombre. Les fleurs de bourrache éclosent entre mai et septembre. Roses le premier jour, elles virent ensuite au bleu vif. Au centre des cinq pétales bleus disposés en étoile, les étamines forment une sorte de bec pointu noir. 

Dépurative, sudorifique, expectorante…

En infusion, les fleurs sont recommandées pour les fièvres éruptives. Le nom bourrache viendrait d'ailleurs du mot arabe abû’araq (père de la sueur). Les feuilles infusées possèdent, elles, des vertus 
expectorantes et antitussives. Un jus d'herbes à base de feuilles de bourrache, de cresson et de pissenlit sera, lui, très dépuratif. Riche en mucilages, la plante combat également les paresses intestinales. Enfin, l'huile de bourrache aide à lutter contre le vieillissement de la peau et des cheveux.

Précaution d'emploi

Les feuilles contiennent une faible quantité d'alcaloïdes néfastes pour le foie à haute dose. Comme beaucoup de plantes sauvages, n'en consommez pas trop souvent, ni en trop grande quantité. Mais ne vous privez pas de ses propriétés pour autant ! 

La cultiver

Il est intéressant de réimplanter la bourrache au jardin. On trouve des sachets de graines en jardinerie. Semez en pleine terre, au soleil, entre mars et octobre à trois centimètres de profondeur, en prévoyant de l'espace car elle devient vite envahissante. En trois mois, elle sera mature. C'est une plante annuelle qui se comporte parfois en bisannuelle selon la date du semi. Après floraison, les fruits tombent au sol et la bourrache se ressème toute seule. Elle est mellifère et attire les abeilles, mais éloigne les limaces, les escargots et la piéride du chou.

À table !

Les fleurs, débarrassées de la partie verte à la base, décorent joliment des tartines de fromage frais. Ciselées, les jeunes feuilles s'ajoutent à une salade d'herbes sauvages. Cuites à la vapeur, elles se consomment comme des épinards et s'incorporent à des tartes salées et à des gratins.

Bourrache

Nom latin : Borago officinalis
Famille : Boraginacées

Une recette froide : le beurre de bourrache

Ingrédients : 200 g de jeunes feuilles ciselées ; 125 g de beurre demi-sel ramolli à température ambiante.
Laver, égoutter, sécher et ciseler finement les feuilles. Les incorporer au beurre. 
Idéal sur du pain de campagne pour accompagner des fruits de mer ou des crudités.

Une recette chaude : La soupe de bourrache

Ingrédients : 200 g de pommes de terre, 100 g de feuilles de bourrache, 1 oignon, 1 gousse d’ail, 100 g de blanc de poireau et 30 g de beurre salé.

Laver les feuilles. Les faire revenir rapidement dans une cocotte avec l'oignon, les pommes de terre détaillées en dés, le blanc de poireau coupé en fines rondelles et la gousse d'ail épluchée. Recouvrir avec un litre d'eau frémissante. Cuire 15 mn à feu doux. Ajouter le beurre, mixer. On peut servir cette soupe avec une cuillère de crème fraîche. 

Vous aimerez aussi...
14 août 2019
14 août 2019