L a départementale se faufile entre vignes, pinèdes et paysages de garrigues. En contrebas, l’Orbieu coule paisiblement tandis que le vent d’autan balaye les crêtes arrondies des Corbières. Et puis, au détour d’un virage, une monumentale abbaye s’élève au-dessus d’un village en forme d’amande. « C’est la plus belle des cartes postales. Pour quiconque aime les vieilles pierres, notre village est exceptionnel. Nous avons des ruelles en calades, la place de la halle a été rénovée avec les galets de la rivière. Il y a aussi les remparts, la Tour de Plaisance, la Porte de l’Eau, le pont Vieux du XIIIe siècle », énumère René Ortega, maire de Lagrasse. Remarquable, ce patrimoine a permis au bourg audois d’obtenir le label Plus Beaux Villages de France en 1992. Près de trente ans plus tard, il fait figure d’ancien au sein de ce club qui rassemble 159 villages répartis dans toutes les régions de France ; d’ancien et parfois même de référence. Car derrière ce décor sublime, au verso de cette carte postale, se dessine une commune atypique, aux antipodes de l’image de « village musée » qui colle souvent à ces perles patrimoniales du monde rural.
 

Réservé aux abonnés
Galerie photo
Vous aimerez aussi...