A l’entrée de la boutique paysanne de Millau, une jolie affichette propose aux clients de déposer leurs bouchons usagés. Le liège récolté servira à isoler le sol de la maison en bois de Valéry Borraz. « En un an et demi, sur trois sites, nous avons récupéré et broyé 5 m³ de liège, sourit cet auto-constructeur sur le Larzac. C’est une belle source d’économie, mais surtout nous valorisons un déchet et faisons prendre conscience de l’étendue des possibles. Et puis ça fait plaisir toutes ces personnes qui ont participé à la collecte et eu une attention pour notre projet ! L’autonomie, c’est aussi un acte militant. Je refuse par exemple de cautionner certaines pratiques comme le nucléaire que je juge socialement ou écologiquement déplorables », poursuit Valéry, 100 % autonome en électricité.

 

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...