Ils jouent au Disc-golf, pratiquent la coupe de bois sportive, le tennis de table ou le tir à l’arc.

Leurs disciplines sont variées mais tous partagent une certaine conception du sport. « Le sport, ce n’est pas que le culte du corps ou la recherche de la performance. C’est surtout un formidable levier d’animation des villages. Pour nous, la compétition n’est pas le plus important », résume Guillaume Pasquier, chargé de mission de la Fédération nationale du sport en milieu rural (FNSMR).

Avec une centaine de sports représentée, 700 associations locales affiliée partout en France, la structure et ses 50 000 adhérents participent tout au long de l’année au dynamisme des campagnes par des rencontres sportives, conviviales et intergénérationnelles.

Les 8 et 9 juin, la FNSMR a organisé trois criterium nationaux dans trois lieux différents. À Hondschoote (Nord), les meilleurs joueurs de badminton se sont affrontés.
À la Ferté-Gaucher (Seine-et-Marne), c'était le tennis de table, tandis qu’à Hoynille (Nord), on a tiré à l’arc.

« Ce criterium, c’est surtout une grande fête du sport en milieu rural. Chaque délégation apporte des produits de son terroir qu’on déguste le soir », insiste Guillaume Pasquier.
150 à 200 participants étaient attendus pour chaque discipline. Les équipes étaient toutes composées d’adultes et d’enfants.

 

 

Vous aimerez aussi...