Le Pays Bourian est couvert à 50 % de chênaies et de châtaigneraies, dont la moitié détenue par 4 200 particuliers, qui ne savent pas trop comment les entretenir. « Ils sont nombreux à ne même plus pouvoir localiser leurs parcelles, en grande majorité de moins d’un hectare », explique Pascal Pavan, directeur de la Scic Initiativesenvironnement, à l’origine d’une idée innovante. Constatant que d’un côté ces forêts n’étaient pas bien gérées, ni exploitées, et que de l’autre, des chaufferies et des artisans ne trouvaient plus de bois local, la Scic a décidé de réunir les représentants du Pays Bourian, des particuliers, des professionnels, des membres d’associations environnementales autour d’une même table. Objectif : donner les moyens aux propriétaires de mieux gérer leurs parcelles tout en respectant la biodiversité. En 18 mois, ils ont élaboré un carnet forestier, livret imprimé à la demande, qui sera en quelque sorte la mémoire de chaque parcelle : localisation géographique du terrain, des accès et des servitudes, état du peuplement forestier et des espèces végétales et animales, propositions de gestion à court et long terme, conseils pour intervenir… La Scic fait déjà tourner une scierie mobile pour exploiter localement des petits volumes de bois. « Nous souhaitons ensuite réunir au sein d’un collectif de services aux propriétaires, les professionnels locaux de la première transformation du bois comme les débardeurs, les bûcherons et les élagueurs.»

Pour en savoir plus : Abel Santune. Tél. : 09 64 26 81 87. Mél: a.santune.scic-ie(a)orange.fr

 

 

Vous aimerez aussi...