© Axel Puig

L’association Générations futures a rendu public en février un rapport édifiant sur la présence des pesticides dans les fruits et légumes non bio consommés en France.

Élaboré sur la base de données officielles produites par la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF), le document classe 19 fruits et 33 légumes en fonction de la fréquence de la présence de résidus de pesticides mesurés et des dépassements des limites maximales en résidus (LMR) de 2012 à 2016.

72,6 % des échantillons de fruits contenaient des résidus de pesticides quantifiables et pas seulement détectés. En tête, on trouve les raisins (89 % des échantillons, 19 traitements en moyenne en 2013 !), les clémentines et les mandarines (88,4 % des échantillons), les cerises (87,7 %) et, en queue de liste, les avocats (23,1 %) et les kiwis (27,1 %).

La présence de pesticides a aussi été constatée pour 41,1 % des légumes avec un record battu par le céleri branche (84,6 %) et les herbes fraîches (74,5 %). Le maïs et les asperges (1,9 %) sont davantage préservés. 

 

Vous aimerez aussi...