Photo : Comme ici dans la périphérie de Caen (14), la périurbanisation et l'étalement urbain progressent fortement autour de Montréal, et entraînent de plus en plus de navettes quotidiennes réalisées en voiture...(Crédit : L.Vilboux)

 

"Périurbanisation et navettage

Il a beaucoup été question du problème de l’étalement urbain au cours des dernières semaines à la suite d’une note de l’Observatoire du Grand Montréal, publiée début janvier 2020, qui révélait que «le phénomène de l’urbanisation périmétropolitaine est en progression autour du Grand Montréal. (…) Près de 30 municipalités limitrophes à la CMM ont maintenant un taux de navettage vers la CMM (Communauté métropolitaine de Montréal)  de plus de 40%, dont 10 municipalités ayant un taux de navettage vers la CMM de plus de 50%.
Le nombre de travailleurs demeurant dans les pourtours de la CMM et navettant de façon journalière à un lieu d’emploi habituel situé dans la CMM se chiffrait à 100 000 personnes en 2016. En plus de ces 100 000 navetteurs ayant un lieu de travail habituel dans la CMM, plusieurs travailleurs demeurant aux pourtours de la région et n’ayant pas de lieu de travail fixe (travailleurs des industries de construction, camionneurs, représentants sur la route, etc.) sont aussi susceptibles de travailler à l’occasion sur le territoire de la CMM.

Ayant un accès limité aux infrastructures de transport en commun, dont le développement est favorisé par la présence de milieux de vie relativement denses, les navetteurs en provenance des MRC situées aux pourtours de la CMM utilisent presque exclusivement (94%) l’automobile comme principal mode de transport afin de se rendre à leur lieu d’emploi dans la CMM.

(…) Plusieurs municipalités limitrophes à la CMM présentent toujours un développement résidentiel reposant sur la construction de maisons individuelles à forte consommation d’espace».

Un phénomène similaire s’observe aussi en périphérie de la ville de Québec (...)."

Lire la suite en téléchargeant le texte ci-dessous.
ou en cliquant ici.
 

Bernard Vachon, détenteur d’un doctorat de la London School of Economics and Political Science en Angleterre ainsi que de l’Université de Liège en Belgique dans les domaines de l’aménagement et du développement territorial, a fait carrière comme professeur-chercheur au département de géographie de l’Université du Québec à Montréal durant 32 ans (1969-2000). Spécialiste du développement local et régional, du Québec rural, de la décentralisation et de la gouvernance territoriale, il a exploité une ferme ovine de 1979 à 1989 dans un petit village sur les contreforts des Appalaches dans le Bas-Saint-Laurent. Aujourd'hui retraité, il poursuit une activité de formateur, conférencier et consultant auprès de ministères, d'associations de collectivités, de municipalités locales. Il est membre d'un comité-conseil auprès de la ministre déléguée au Développement économique régional en vue de l'élaboration de la Stratégie gouvernementale de développement économique local et régional et écrit beaucoup...

 

Vous aimerez aussi...