ÀVesseaux en Ardèche, l’ancienne maison de retraite, inoccupée depuis quelques années, s’est transformée en un lieu de travail, de vie et de création, grâce à une vingtaine d’habitants. Les bureaux partagés et les ateliers en location affichent complet, occupés par une traductrice, un vidéaste, des graphistes, une costumière, un ingénieur, une savonnière ainsi que des danseurs et des professionnels du cirque.

Comme les 1 800 tiers-lieux recensés en France*, il pourra être concerné par les différentes mesures du plan gouvernemental « Nouveaux lieux, nouveaux liens », d’appui et d’accélération des tiers-lieux.

Lancé le 17 juin, ce plan a donné naissance à un Conseil national et à une association nationale d’appui et d’animation. Il propose en outre différentes formes d’accompagnement selon l’avancée des projets. Par exemple, un appel à manifestation d’intérêt pour créer 300 « Fabriques de Territoire » est lancé à l’attention de tiers-lieux existants ou en cours.

Ils pourront bénéficier d’une subvention comprise entre 75 000 et 150 000 € sur trois ans. Pour ceux qui recherchent un local, l’État organise une bourse aux locaux et met à disposition des lieux vacants : ancien tribunal,bureaux…

Un tiers-lieu en manque de Fonds propres pourra aussi solliciter un tout nouveau fonds d’investissement faiblement rémunéré (ISR).

* Par la mission conduite par Patrick Lévy-Waitz dans son rapport Faire ensemble pour mieux vivre ensemble, remis en septembre 2018.
www.cohesion-territoires.gouv.fr
 
Vous aimerez aussi...