Les vers luisants ont été très peu vus dans les jardins dans le nord de la France contrairement à ceux du Morvan, du Massif central et de la côte Atlantique.

Et s'ils disparaissent des jardins c'est, entre autres, lorsque les granulés anti-limaces sont régulièrement utilisés.
Voici les premiers constats de la campagne d'observation 2017 lancée par l'observatoire des vers luisants et lucioles, créé par le Groupe associatif Estuaire.

Chaque année,il recueille les données de plus en plus de participants.

De 4 663 en 2015, ils sont passés à 15 102 en 2017, comptant parmi leurs rangs, 53 % de citoyens sans qualification particulière dans ce domaine, 34 % de naturalistes amateurs et 13 % de professionnels de la nature. Le moment le plus propice pour observer les vers luisant, c'est à la tombée de la nuit entre mai et septembre.

Vous pouvez y participer en cliquant ici.

 

 

 

Vous aimerez aussi...