Araignées, limaces,chauve-souris, ronces… Ces « mal-aimés » gluants, rampants ou piquants gênent, effraient et dégoûtent parfois !

Pour Fanny Husson-Poisson, conceptrice des outils pédagogiques de la Fédération Connaître et protéger la nature (CPN), « ces espèces sont craintes parce qu’elles sont mal connues ». C’est pour cette raison que la fédération, soucieuse de développer une meilleure connaissance de la nature auprès du plus grand nombre, lance la campagne "Les mal-aimés, j’adore" pour une durée de trois ans.

Elle propose en ligne des outils pédagogiques et une démarche en trois étapes : mener une enquête auprès des proches, choisir l’un de leurs « mal-aimés » pour le découvrir et en devenir son ambassadeur. La chauve-souris démarre la campagne, suivront ensuite la ronce et le serpent.

 

Vous aimerez aussi...