Au mois de décembre, l'Association des maires ruraux de France (AMRF) invitait les mairies à ouvrir leurs portes pour recueillir les doléances des habitants.

Quelques heures avant le début du Grand débat national, le 15 janvier, l'AMRF a remis au Président de la République une première synthèse des doléances et propositions récoltées dans l’ensemble des départements de métropole. Elle a également été remise au Premier Ministre, au Président de l’Assemblée Nationale, au Président du Sénat et celui du Conseil économique, social et environnemental. Elles seront toutes transmises et connues de l’exécutif et du législateur, sans tri, ni hiérarchisation.

La synthèse (en téléchargement ci-dessous) s’appuie sur un stock de plusieurs milliers de communes qui ont transmis les documents, sur des mails reçus directement à l’Association et des dizaines de milliers de contributions. De manière complémentaire, une plateforme numérique flui.city a permis l’expression de toute la population, urbaine et rurale, sur tous les sujets selon les codes des plateformes de civictech. 

Un traitement scientifique est également prévu ensuite avec un collectif de chercheurs de disciplines différentes.
La collecte était organisée entre le 8 décembre et le 11 janvier mais des communes poursuivent l’action de manière marginale depuis le début de l'année.

Deux thèmes transversaux et récurrents ont été mis à jour : la ruralité et la commune, regroupés au sein d’une dimension mettant clairement en exergue les fractures territoriales.

L'AMRF a de son côté, formulé quatre grandes exigences : 


image

Vous aimerez aussi...