1 Français sur 2 a « souvent » le sentiment de ne plus trop savoir ce qu’il mange

1 Français sur 2 dit ne plus vraiment savoir de quoi se composent les produits alimentaires qu’il consomme (50% disent « très souvent » ou « souvent »).

Seulement 12% disent que cela ne leur arrive que « rarement » ou « jamais », les autres estiment que cela leur arrive parfois (38%).

47% des consommateurs ont aussi le sentiment qu’il est difficile de se procurer des produits alimentaires sur lesquels ils se sentent entièrement rassurés.

Seulement 2 Français sur 10 n’ont eu que rarement ou jamais ce sentiment (19%).
Enfin, plus d’un tiers des consommateurs avoue aller plus qu’avant chercher des informations sur Internet sur des produits alimentaires avant de les acheter (39%).

La vente « en direct » par le producteur, les appellations officielles et la fabrication locale sont devenues les principales garanties de qualité pour les consommateurs

Preuve de leur inquiétude : près de 8 Français sur 10 disent chercher plus qu’il y a 5 ans à connaître l’origine d’un produit alimentaire avant de l’acheter (77%).

Plus d’un tiers affirme même le faire « beaucoup plus souvent » (34%). Ils ont aussi de plus en plus tendance à privilégier l’achat de produits alimentaires « made in France » (81%, 35% le font même « beaucoup plus souvent »).

D’ailleurs, l’origine et la proximité géographique du produit sont les critères qui les rassurent le plus. Ils citent d’abord le fait qu’il soit directement vendu par le producteur (23%), devant l’existence de labels et d’appellations officiels (16%).

Ils plébiscitent la fabrication locale (9%). De fait, les consommateurs accordent désormais autant d’importance au label agriculture biologique (8%) qu’au « made in France » (7%).

La fréquence d’achats de produits locaux est en forte progression

80% des consommateurs disent acheter désormais des produits locaux et parmi eux, près de 4 personnes sur 10 déclarent le faire même souvent (41%, contre 39% qui le font parfois et 20% rarement ou jamais).

Il s’agit surtout d’une tendance qui progresse (69% des acheteurs de produits locaux déclarent en acheter actuellement plus qu’avant) et qui devrait continuer à se renforcer (59% disent qu’ils vont en acheter plus dans les 6 prochains mois).

Consom’acteurs, les Français qui achètent des produits locaux sont massivement convaincus que cette façon de consommer permet de faire marcher l’économie locale (97%)

Ce très fort intérêt pour les produits locaux est également en adéquation avec leur envie de « vrai » : 81% des Français éprouvent aujourd’hui un besoin de retour à la nature et aux choses essentielles.

Il reflète également leur attachement au monde agricole : pour 1 Français sur deux, il est « primordial » de transmettre aux enfants des connaissances sur le monde agricole et ses modes de production.

Toutefois, la consommation de produits locaux souffre encore des prix proposés

1 Français sur 2 estime que les produits alimentaires locaux sont plus chers que les autres (50%). Proposer des prix plus accessibles est d’ailleurs considéré comme le principal moyen de renforcer la consommation « locale » (62%).

… et du manque de points vente

Les consommateurs estiment qu’ils pourraient être plus incités à consommer des produits alimentaires locaux s’il y avait plus de points de vente disponibles (40%), une meilleure visibilité de l’information « produits locaux » sur l’étiquette (34%), la possibilité d’être en contact direct avec le producteur (34%) ou encore une meilleure visibilité dans les rayons (32%).

… malgré des circuits d’approvisionnement très diversifiés

La très grande majorité des Français fait toujours leurs courses alimentaires en grandes surfaces (88%) même si beaucoup vont aussi dans les commerces de proximité (74%) ou encore au marché (62%) et auprès des producteurs locaux (43%).

Mais, en ce qui concerne les produits locaux, les consommateurs les achètent presqu’autant au marché (73%) que dans les grandes surfaces (68%). Les producteurs locaux sont un peu moins sollicités (61%) que les commerces de proximité (65%).

La majorité des consommateurs de produits alimentaires locaux achetés directement auprès des producteurs déclarent parcourir une distance maximale de 10 km pour se rendre sur les lieux de vente (65%).

L’étude a été réalisée du 22 au 27 janvier 2014 auprès d’un échantillon représentatif de 1008 Français âgés de 18 ans et plus (méthode des quotas INSEE : sexe, âge, profession de la personne de référence du foyer, région et catégorie d’agglomération).

Bienvenue à la ferme, le premier réseau national de vente directe et d’accueil à la ferme
Bienvenue à la ferme est un réseau d’agriculteurs fédérés par les Chambres d’agriculture. Créé il y a plus de 25 ans (en 1988), Bienvenue à la ferme, rejoint ensuite par les Marchés des Producteurs de Pays, est devenu le premier réseau national de vente directe et d’accueil à la ferme.

Il est aujourd’hui animé par près de 9 000 agriculteurs adhérents partout en France, dont 6 500 producteurs fermiers en vente directe, qui partagent les mêmes valeurs d’authenticité, de partage, d’exigence de qualité, d’écoute et de transmission. Acheter ses produits chez un membre du réseau Bienvenue à la Ferme, c’est aussi soutenir l’économie locale en payant le juste prix, faire vivre son territoire et recréer du lien social.

Pour répondre au mieux aux attentes grandissantes des consom’acteurs et à cette tendance locavore, Bienvenue à la ferme a su se diversifier et se décline sous une marque du même nom incluant 4 offres :
• La vente directe de produits fermiers,
• Les séjours (gîtes et chambres d’hôtes, camping, camping car)
• Les loisirs (ferme équestre, ferme pédagogique et de découverte),
• La gastronomie à la ferme (ferme auberge, goûter/casse croûte à la ferme, traiteur,…).
 

Vous aimerez aussi...