Une étude menée par la société de covoiturage Ecov et le Laboratoire ville mobilité transport (LVMT) auprès de 178 agents publics et du réseau des Parcs naturels régionaux a révélé que 98% des répondants estiment l’offre classique de transports en commun insuffisante pour répondre aux enjeux de mobilité de leur territoire que sont la transition écologique (75%), le désenclavement (53%) et l’accès à l’emploi (38%).

Pour la quasi-totalité d’entre eux, le covoiturage peut y répondre à condition néanmoins (pour 53% des répondants) que le service soit financé et organisé ou régulé par les collectivités. 56% d’entre eux indiquaient par ailleurs que leur structure mène ou a l’intention de mener un projet de covoiturage.

Et si ça ne se fait pas, c’est en raison d’un manque de ressources budgétaires (39%) ou parce qu’elle n’a pas la compétence mobilité (32%).

Toute l’étude est sur www.ecov.fr

 

Vous aimerez aussi...