Le développement de la mobilité et des multiplexes auraient pu achever les circuits de cinéma itinérant. En 2011, lorsqu’Antoine Heude, chargé de mission culture au sein de Familles rurales Vendée, a pris son poste, le circuit de cinéma itinérant Ballad’Image 85, animé par l’association depuis 1987, vivotait, porté par quelques bénévoles. Le passage au numérique allait être fatal. « Lorsque j’ai décidé d’aller à la pêche aux subventions, les équipes étaient plutôt défaitistes. » Antoine Heude monte alors un projet d’éducation à l’image auprès des scolaires et des centres de loisirs. Il mise sur la proximité et le tarif : « notre public peut venir à pied pour une séance de 5,50 euros ». Le cinéma itinérant remplit dès lors sa mission d’origine, à savoir lutter contre la désertification culturelle dans les territoires ruraux. La persévérance a payé : Ballad’Image 85 reçoit 130 000 euros du Centre national du cinéma et 58 000 euros des collectivités locales. Cette somme permet d’investir dans quatre projecteurs numériques en 2013. Le matériel circule de salles en salles mais les équipes sont locales : six personnes par village sont nécessaires pour installer le matériel, projeter le film et tenir la billetterie. Depuis septembre 2014, quinze communes vendéennes accueillent le circuit, à raison de 10 à 40 diffusions par an. 
 

Tél. : 02 51 44 37 60.

85
Vous aimerez aussi...

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire