Disons-le franchement, l’album que vient de réaliser Le Cil vert n’a pas grand-chose à voir avec la ruralité. Mais il aurait été impardonnable de passer sous silence sa sortie. Dessinateur pour

Village depuis plusieurs années, Le Cil vert, alias Sylvère Jouin, livre un récit graphique de ses expériences comme animateur dans des centres de vacances pour personnes handicapées.

L’ensemble est drôle – évidemment – mais aussi sensible et émouvant. Car, Un faux boulot, c’est une oeuvre autobiographique touchante, d’une grande sincérité, qu’on recommande vivement

aux lecteurs qui apprécient l’univers du Cil vert.

Et à ceux qui ne le connaissent pas encore.

 

 

 

Un faux boulot, le Cil vert, 128 p., 15,50 euros. Éd. Delcourt.

Vous aimerez aussi...

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire