Dès sa couverture, qui se déplie en poster, cet ouvrage révèle une Loire aux multiples contrastes : domestiquée mais encore sauvage et imprévisible, omniprésente dans le paysage mais inaccessible dans bien des endroits, aux berges marquées par les crues mais toujours parcourues par des riverains, pêcheurs, ostréiculteurs, promeneurs ou plaisanciers.

Véronique Popinet, photographe ligérienne, les a rencontrés durant deux années. Tous vivent et expriment différemment cette proximité avec le plus long fleuve de France…

Leurs témoignages sont enrichis par les éclairages d’un géographe et d’un sociologue ainsi que de deux paysagistes.

Portraits de Loire, récits d’un bord de fleuve,
Véronique Popinet, 160 p., 2019, 29 €. Éd. Libel.
 

Vous aimerez aussi...