Comment mieux satisfaire les abonnés d’une bibliothèque rurale lorsqu’on a peu de place – un local de 20 m2 – et de faibles moyens pour acquérir de nouveaux livres ? 
À Donnezac, un village de Gironde de 874 habitants, Séverine Mette Vialatte, présidente du point lecture communal géré par une association, a trouvé la solution. Elle a fédéré autour d’elle quelques proches habitants afin qu’ils mettent gracieusement à disposition des livres personnels. Pour l’heure, six « prêteurs » se sont engagés dans la démarche. Chacun d’eux a déjà prêté une sélection d’une vingtaine d’ouvrages : livres sur l’archéologie, prix littéraires, polars, albums jeunesse, BD… La présidente, également bibliothécaire bénévole de l’association, se charge d’enregistrer et de créer une fiche bibliographique pour chacun de ces livres, qu’elle poste ensuite sur un blog dédié. Les lecteurs n’ont plus qu’à « passer commande » et venir ensuite récupérer 
leur choix au point lecture. Au moment d’emprunter leur premier livre « privé », ils doivent verser une caution de 100 euros, en plus de l’abonnement annuel de trois euros, ceci afin de rassurer les prêteurs et de les dédommager en cas de perte d’un livre. Grâce à cette idée simple et collaborative, le point lecture a d’ores et déjà élargi son fonds actuel, d’environ 2 300 livres, d’une centaine d’ouvrages supplémentaires. La présidente a intitulé ce mode de partage « Privatiss », alliant la notion de privatif et d’une toile que l’on tisse. 
 

Blog du fond privatif : http://privatissdonnezac.over-blog.com
Site : http://bibliothequededonnezac.over-blog.com

 

 

33 Donnezac
Vous aimerez aussi...

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire