Le maire de la commune de Langouët en Ille-et-Vilaine, Daniel Cueff a été convoqué le 22 août 2019  par la préfète de ce département devant le tribunal administratif de Rennes pour avoir signé un arrêté municipal visant à interdire les pesticides de synthèse « à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel. »

A cette occasion, l'association Agir pour l'environnement a commandé à l'Ifop un sondage qui révèle que 96% des personnes interrogées soutiennent l’idée d’une interdiction des pesticides à 150 mètres des habitations.

Pour l'association, cette quasi-unanimité apporte la preuve que la décision prise par le maire de Langouët est non seulement juste du point de vue sanitaire mais qu’elle est également plébiscitée par l’opinion publique. La démarche contentieuse engagée par la préfète d’Ille et Vilaine est même, selon l'association, " révélatrice d’une vision rétrograde de l’agriculture, usant et abusant du droit pour tenter de museler un débat nécessaire et légitime autour de l’utilisation irraisonnée des pesticides de synthèse."

 

Vous aimerez aussi...