On la croirait tout droit sortie d’un conte de fée, avec son toit pointu et sa silhouette de guingois. Pas d’eau, pas d’électricité, mais un charme fou ! Eté comme hiver, la cabane imaginée par Fabienne Majérus et Vincent Layotte attire des visiteurs en quête d’originalité. Entamé il y a deux décennies, le boom des hébergements insolites ne se dément pas. « Une ancienne arène transformée en gîte, une cabane aménagée dans une grue à dix mètres de hauteur... Il n’y a pas de limite à l’imagination, explique Denise Cabelli, créatrice d’un site internet qui recense plus de 400 adresses. Les hôtes qui proposent ce type d'hébergement sont souvent un peu zinzins, au bon sens du terme ! Mais les personnes qu’ils accueillent sont dans le même état d’esprit. » Denise a assisté à l’émergence du phénomène, puis à sa démocratisation. « S'ils ne représentent encore qu'une petite partie de l’offre touristique, les hébergements insolites sont une réponse à la standardisation de la société », estime-t-elle. Ce qui est vrai pour les hébergements l’est aussi pour les activités. Plus récent, le phénomène des séjours insolites a le vent en poupe, au point qu’il est devenu indispensable de réserver. Ce qui attire et séduit ? L’aspect ludique, le côté participatif, la qualité et l’authenticité du lieu. Pour les vacances ou pour un week-end, que diriez-vous de vous laisser enfermer dans la salle d’un château du XVIIème ? à moins que vous ne préfériez vous faire masser dans une cabane en pleine nature, ou admirer un ciel d'une pureté exceptionnelle ?

Réservé aux abonnés
Vous aimerez aussi...