Abeille noire, poule de Caumont, oie de Bavent, canard de Duclair, mouton de l’Avranchin, chèvre des fossés, porc de Bayeux, Percheron, Cob normand, âne du Cotentin…
Toutes ces races normandes sont menacées de disparition. Pour ne pas perdre ce précieux héritage, la Région Normandie vient de lancer un plan doté de 500 000 euros annuels jusqu’en 2021.

Il interviendra sur quatre aspects différents : sauvegarder l’ensemble de ces races (inventaires, zones protégées…), accompagner techniquement et économiquement les éleveurs (aides à l’installation, espaces-tests agricoles…), dynamiser les micro-filières de valorisation (aide à leur structuration, à la valorisation des produits…) et sensibiliser le grand public (animations, communication…).
 

Vous aimerez aussi...