On compte en France et en Belgique, une quarantaine d’espaces tests agricoles en activité et une trentaine d’autres en projet.
Dans ces lieux, à travers un Contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape), des stages, du salariat ou encore du bénévolat, les porteurs d’un projet agricole expérimentent leur activité future en bénéficiant d’un accompagnement et, selon le statut, d’un hébergement social, juridique, comptable et fiscal.

Parmi les derniers espaces test créés, le projet Rhizome a vu le jour en Normandie en janvier 2017 sous la forme d’une coopérative d’activité et d’emploi (CAE) agricole. Sept mois plus tard, la coopérative accueillait déjà douze porteurs de projet en maraîchage bio, plantes aromatiques, arboriculture bio, élevage bio et élagage. Ces derniers exercent sur des terres qui leur appartiennent ou qui sont louées par des agriculteurs, des propriétaires privés ou des collectivités. Ils pourront ensuite y rester en location ou bien acheter les parcelles.

 

Camille Henry, chargée de mission agriculture au Parc naturel régional du Perche ; Hervé Pennec qui est passé par Rhizome avant de s’installer; Julien Kieffer co-gérant de la CAE Rhizome.

Tél. : 02 33 29 35 90. Site : www.cae-rhizome.com
Vous aimerez aussi...