À voir ses ailes transparentes si fragiles, difficile d'imaginer que la libellule a traversé les âges. Pourtant, ses ancêtres datent du Carbonifère, il y a 320 millions d'années. Les plus grands spécimens pouvaient alors atteindre 70 cm d'envergure ! Si la libellule actuelle est beaucoup plus petite, elle conserve son lot de mystères. À commencer par son appellation. Au terme grand public de libellule, le naturaliste préfère celui d'odonate.

Dans cette famille, on distingue les vraies libellules (anisoptères, photo du haut) des demoiselles (zygoptères, photo du bas). À tous les coups, vous avez déjà pris l'une pour l'autre ! Pour frimer au bord des lacs et des rivières, apprenez à les reconnaître. « Les libellules sont plus grosses que les demoiselles. Elles ne replient jamais leurs ailes le long du corps, même au repos. Et leur tête est globuleuse avec des yeux sphériques quand celle des demoiselles est plus allongée, précise Benjamin Bricault, chargé de mission à la Réserve nationale de Camargue. Il est plus simple de photographier une demoiselle, car elle volette dans un petit périmètre et se pose souvent. La libellule est plus puissante et peut s'éloigner à plusieurs dizaines de mètres quand elle est surprise. »

 

Réservé aux abonnés aux formules numérique et intégrale
Vous aimerez aussi...
23 novembre 2017