La table et le café

C’est à la fois un café, un restaurant, une librairie et une salle de concert. Lorsqu’on passe sous la porte en pierre et qu’on pénètre sur la terrasse ombragée, on s’y sent tout suite chez soi. Le café Plùm est une institution lautrécoise. Sa réputation dépasse même les frontières de la région. En 2009, trois amis qui géraient une association de production d’artistes du monde reprennent le café du village. 
Malgré la réticence des banques, avec l’aide de bénévoles et de copains, ils en font un lieu culturel renommé. « On voulait montrer qu’on peut vivre de la culture à la campagne », raconte Stéphane Souclier,  à l’origine du projet. Sous statut coopératif, le café Plùm emploie aujourd’hui neuf personnes !

 

La balade... à vélo

Du café Plùm, en remontant la rue Saint-Esprit, une vieille porte en bois dissimule la boutique d’Anthony Escoffier. Depuis deux ans, le jeune homme propose une cinquantaine de vélos à la location et anime un atelier participatif pour apprendre à réparer sa bicyclette. Sur réservation, ce moniteur de VTT vous guidera pour des randonnées thématiques au départ du village. Sur les traces des chevaliers vous emmènera 
par exemple à travers champs et bois, dans des paysages vallonnés parsemés de fermes et de châteaux médiévaux. 17 kilomètres à parcourir en famille pour trois heures de plaisir, entre sport et découverte du patrimoine. 

 

Le produit du coin 

Lorsqu’on retire sa peau, ses teintes rosées apparaissent. La grande spécialité de Lautrec est incontestablement son ail, rose, s’il vous plaît. Le produit bénéficie d’un label rouge depuis 1966. 300 agriculteurs le cultive, mais seulement trois en bio ! Parmi eux, Jérôme Carayol. Dans un décor digne de la Toscanne, le Tarnais produit sans aucun traitement chimique. « Il y a cinq ans, quand je suis passé en bio, je ne pensais pas qu'il y avait un tel écart de goût. L'ail est un alicament, c'est un non sens de mettre du poison dessus. » En chemise, cru ou cuit, en soupe ou salade, l'ail de Lautrec de Jérôme est un délice. On le trouve en vente à la ferme, ou dans la boutique La fleur au fusil, au cœur du village. 

 

Les monuments à visiter

À Lautrec, l’histoire est au rendez-vous à chaque coin de rue. Pour débuter cette visite dans le temps, entrez par la monumentale porte de Caussade. Vestige des anciens remparts qui ceignaient autrefois la ville, elle date du XIIIe siècle. En remontant, les maisons à colombage et à encorbellement sont légion. En empruntant un dédale de ruelles, on débouche ensuite sur la place centrale avec sa halle du XVe siècle. Après un crochet par la Collégiale Saint-Rémy,  suivez les ailes du moulin qui domine le village. Construit en 1688, il a été remis en état de marche. Lorsque le vent d’autan se lève, il sert encore parfois à fabriquer de la farine. 

Vous aimerez...

• Ses ruelles tortueuses avec de belles maisons à colombage du XVIe siècle.
• Son ambiance médiévale
• Son sentier botanique qui mène au sommet d’un éperon rocheux. Vue panoramique garantie !
• Ses paysages vallonés, dignes de la Toscane
• Son dynamisme culturel

Carnet d’adresses

Café Plùm  
12, rue de Lengouz
Tél. : 05 63 70 83 30
www.cafeplum.org

Vélotrek
10, rue du St-Esprit
Tél. : 06 31 90 78 05
www.velotrek.fr

L’ail rose 
Jérôme Carayol 
Ferme de Finese
La fête de l’ail rose 
a lieu le premier 
vendredi du mois d’août. 

Office du trourisme 
18, rue du Mercadial
Tél. : 05 63 75 90 04
www.lautrec.fr

Aux alentours

Le Sidobre

Cette petite région montagneuse est réputée pour ses rochers granitiques (Il existe encore plusieurs carrières en activité). Certains ont des formes étonnantes, comme la Peyro Clabado, un bloc de 780 tonnes en équilibre sur un socle naturel, ou le rocher tremblant des Sept-Faux, bloc mobile de 900 tonnes !

Réalmont

À 10 km. Bastide fondée en 1272, sous Philippe Le Hardi, pour asseoir l’autorité du Roi de France après la croisade contre les Cathares.

Albi

À 28 km. Son centre historique classé au Patrimoine mondial de l’Unesco vaut le détour !