La mélisse

Elle tire son nom du grec Milissa officinalis. 
Melissa, en grec, signifie abeille (lié à sa puissance mellifère)
Famille : Lamiacées (fleurs en forme de bouche…)
Nom vulgaire : citronnelle, piment des abeilles…

Élixir antique

Bénédictine, Chartreuse… tous ces élixirs inventés dans la quiétude de monastères ont un point commun. Lequel ? Ils sont à base de mélisse. À cette liste, on pourrait ajouter l’Eau de mélisse des Carmes, un alcoolat créé en 1611 par 
les religieux d’un carmel parisien. Si cette plante de la famille des Lamiacées n’est arrivée dans la pharmacopée française que vers la fin du Moyen-Âge, ses premières utilisations remontent en réalité à la Grèce antique. Les médecins l’utilisaient déjà contre les troubles du système nerveux, tandis que dans le monde arabe, on vantait ses vertus antispasmodiques.

Où la trouver ? 

La mélisse est une plante vivace que l’on trouve loin des villes à l’état sauvage. Elle est très rustique et tolère tous les sols. Elle est présente dans toutes les régions tempérées du globe (jusqu’à 1 000 m d’altitude). Elle pousse sous forme de touffe et préfère les lieux frais et 
ombragés. Sa facilité d’adaptation en fait une plante aisée à cultiver dans les jardins. 

La reconnaître 

Cette plante herbacée possède des tiges recouvertes de duvet, pouvant atteindre 80 cm de haut. Ses feuilles vertes sont opposées, ovales, gaufrées et dégagent une odeur citronnée assez proche de celle de la citronnelle quand on les froisse. Elles ressemblent aussi à celle de la menthe. Normal, les deux plantes sont de la même famille. Quant aux fleurs, elles sont blanches ou rosées, en forme de cloche. Elles apparaissent à la base des feuilles.

Ses propriétés

Elle est appréciée pour ses propriétés digestives et apaisantes. Calmante, et relaxante, elle limite la tachycardie et les spasmes. Elle est recommandée en cas d’insomnie et protège également la paroi gastro-intestinale. 

La cultiver et la récolter 

La mélisse officinale ou « mélisse citronnelle » se sème en godets au printemps (du mois d'avril jusqu'au mois de juin). Les plants seront mis en terre lorsqu'ils sont suffisamment développés, en respectant un espacement de 50 cm entre chaque pied. 
On peut aussi la multiplier par division à l'automne. Comme la menthe, elle aime les sols frais. C’est une plante mellifère, les abeilles récoltent son nectar. Les apiculteurs la frottent même dans leur ruche pour attirer les essaims ! Son parfum citronné éloigne les moustiques du jardin. Les feuilles se récoltent avant la floraison. Très exubérante, la mélisse a tendance à prendre ses aises, à drageonner et à se ressemer spontanément. Pour éviter l’invasion, pensez à l’installer en pots !
Dans le courant de l’été, les fleurs vieillissent et ont tendance à dégager une odeur désagréable. Ne pas hésiter à la couper court. Elle donnera alors de nouvelles feuilles saines et vous limiterez ainsi ses débordements… De plus, en la taillant, vous pouvez prévoir deux à trois 
récoltes par an.

 

RECETTES FACILES : Des boissons aux poissons 

Pour vous préparer une tisane, laissez infuser environ 5 g de feuilles séchées dans 1 litre d'eau bouillante. La mélisse apporte également de la fraîcheur à vos boissons. Mettez quelques feuilles fraîches dans un soda ou une eau pétillante.
Utilisez-la comme condiment. Coupez-la fine- ment pour éviter son côté rugueux. Et saupoudrez-la sur une laitue ou des tomates.
Enfin, pourquoi pas la déguster avec un poisson blanc ? Tapissez un plat d'un lit de feuilles de mélisse et posez vos filets dessus, ajoutez un peu de vin blanc. Enfournez pendant 15 mn à 200 °.

Vous aimerez aussi...