L'organisation du temps scolaire sur quatre jours dans les écoles maternelles et élémentaires publiques est rendue possible à compter de la rentrée 2017 (décret publié le 28 juin au Bulletin officiel) par dérogation au cadre général de quatre jours et demi mis en place par le précédent gouvernement.

Cette dérogation donne désormais davantage de souplesse aux collectivités et aux acteurs locaux selon la réalité de chaque territoire, permettant de maintenir la semaine de quatre jours et demi là où cette organisation est satisfaisant ou de passer à la semaine de quatre jours.

Selon le ministère de l'Education nationale, 36,8% des communes de France ayant au moins une école publique, soit 31,8% des écoles, ont choisi de revenir à une semaine scolaire de quatre jours à compter de la rentrée, ce qui correspond à un peu plus d'un quart des élèves de l'école primaire (28,7%).

Ce sont plutôt des communes rurales qui ont choisi de se saisir de cette liberté nouvelle.

Vous aimerez aussi...